Voyage au bout de l’enfer !!!

Tout d’abord la carte qui montre le trajet de folie que nous avons fait en ce soir du 2 novembre 2019 :

Cette après-midi commençait vraiment bien…

Je pars d’Arles pour une soirée de slot. Quoi de plus innocent ??

Déjà première alerte : au lieu de quitter l’autoroute à Nîmes ouest, j’oublie de sortir. Bon pas grave au final.

J’arrive à Caveirac.

Après un joyeux moment de retrouvailles avec Sylvie et Miche, c’est le départ vers Saint Jean du Gard.

On commence par rigoler de cette pluie qui nous tombe sur la gueule. Mais peu à peu l’épisode Cévenol se transforme en épisode Cévenol pour « homme ». Comme on respire tels des phoques en rut, la buée s’invite dans l’habitacle.

« On se croirait dans une Berlinette !«  s’écrit ce bourrin de JP qui n’est jamais monté dans une Berlinette !

En voulant régler la  la ventilation le JP se retrouve sur le bas coté. Miche qui sent l’odeur de l’odeur de l’herbe s’approcher crie « On est plus sur la route !!! » (il faut au moins 3 points d’exclamation).

Cet enculé de JP fait le beau en répondant d’un ton péremptoire (je ne sais pas forcément ce que cela veut dire mais le mot me plaît) : « La où on va il n’y a pas besoin de route !!« .

Bon, la pluie se calme un peu. On reprend courage. On raconte des anecdotes de rando en moto sous la pluie. Des inconscients je vous dis !

Aux environs de la sortie de Lézan des trombes d’eau nous tombe sur le coin de la gueule. Je ne sais pas comment c’est possible puisqu’on est dans la voiture, mais bon je veux bien tolérer cette figure de style qui donne plus de dramatique à la situation.

On ne se rend pas vraiment compte que notre vie va basculer dans le rond-point suivant. De manière insidieuse le destin distrait notre conducteur pourtant émérite, quoiqu’un tantinet inattentif.

On comprend que notre vie ne sera plus la même lorsque nous apercevons le pont de l’enfer !!! Nous le dénommons tout de suite ainsi car le métal ferreux qui semble le composer nous interroge beaucoup. Au final cet ouvrage du génie humain vue en plein soleil sur la photo qui suit, n’est qu’un banal pont en béton plus ou bien armé.

Mais à ce moment l’horreur nous envahi. Le visage pourtant jovial de Miche devient pâle et l’angoisse se lit sur ses traits buriné par le dur labeur de conception de voitures Jouef. Je dis ça, je dis rien car dans la nuit avec la buée je ne vois rien du tout.

Il est à noter le nombre incalculable de véhicules croisés par notre voiture folle plein phares qui a du déclencher dans les susdits véhicules un grand nombre de noms d’oiseaux plus ou moins adaptés à la situation…

Finalement cet enculé de JP fini par dire : « Bon je vais  écouter le GPS qui veut absolument que je tourne à gauche ».

Cet appareil, petit serviteur obstiné qui veut toujours avoir raison, nous oblige à tourner dans un espèce de lotissement d’une contrée totalement inconnue. Même Miche qui connaît toutes les maisons, chemins, recoins, représentants en jambons et saucissons de France et de Navarre y perd son latin.

Nous sinuons dans cette noire noirceur qui nous envahi et, à la limite de sombrer dans la folie (nous étions à deux doigts de nous reproduire comme les escargots pour perpétuer, dans un accès de démence, la race au milieu de nulle part), le salut nous apparaît sous la forme d’un route que nous aurions qualifiée de nationale dans notre jeune temps : sa dénomination est aujourd’hui D910A.

C’est à gauche que notre délivrance se trouvait….

C’est la route de la liberté qui nous amène vers la civilisation tant recherchée. Enfin au début on continue à pousser des petits cris de bésingogne (alors là le mot est totalement hors de propos mais il me plaît beaucoup lui aussi) du genre : « Alors là je ne vois pas du tout où on peut être ».

Et l’autre niais (on prononce « ni-ail » en tirant un peu plus la fin de ce mot improbable pour un parisien) qui recommence avec sa rengaine « Là où on va il n’y a pas besoin de route ! ».

Quand on voit le panneau de fin du village on se rend compte qu’on vient de quitter Bagard. Oui c’est bien Bagard et non Bagdad. On en est sûr parce qu’il n’y a pas de bombardements !! On les aurait vu ou entendu, non ?

La pluie ralenti, les lumières de la ville nous réchauffe le cœur (je ne vous parle pas de nos testicules nichées au plus profond de notre entrecuisses). On arrive à Anduze par un coté qu’on ne pensait point qu’il existât. (Vous avez vu, je parle l’ancien français comme au temps des Montmirail).

L’aventure est presque finie. Je vous résume le reste sur le mode télégraphique :

  • Arrivée à Saint Jean du Gard – Stop.
  • Bonne soirée de slot avec des gens sympa – Stop.
  • Retour à Caveirac par la voie rapide à 3 heures – Stop
  • Retour de ce con de mime de JP à Arles à 4 heures. – Plutôt que Stop je préfère Arrêt.

L’aventureee, c’est l’aventuuureuu….

« On est beau, on est jeune, on est Suisse ».
Adaptation personnalisé par le jovial Varois : « On est beau, on est jeune, on est Provençaux »

Tutorial Firefox

 

 

 

En construction

Nous allons présenter Firefox à travers notre connaissance de l’outil.

Proposition de plan

  • Les termes technique :

127.0.0.1 localhost
Adresse IP
Client/serveur
URL
http/https
html
Dns

  • C’est quoi un navigateur ?

Le navigateur permet d’aller sur le réseau internet. À partir du moment où on utilise un navigateur on se connecte au monde extérieur.
C’est un fonctionnement client /serveur. Lorsque l’on clique sur un lien ou que l’on tape dans la barre d’adresse une URL l’ordinateur fait appel à un serveur DNS qui traduit un nom en adresse IP.

  • Firefox c’est quoi ?

Firefox est le client qui interroge un serveur qui lui réponds en langage html.

Un navigateur est un interpréteur de langage html.

On peut aussi consulter un fichier .html enregistré dans notre ordinateur.

  • Pourquoi utiliser Firefox

C’est le navigateur par défaut des distributions Linux Mint et de la plupart des distributions GNU/Linux.

Parce que c’est un navigateur qui respecte la vie privée.

  • Les réglages de base

https://support.mozilla.org/fr/kb/debuter-firefox-apercu-fonctionnalites-principales
Les conseils de paramétrage d’Arles-Linux

Les moteurs de recherche
Qwant
Moteur de recherche français.

Lilo
Moteur de recherche français.

Startpage

searx (logiciel libre)

Modifier la page de démarrage

Cliquer ci-dessous pour voir le pdf
Comment changer la page de démarrage.

Utiliser les marque-pages

Cliquer ci-dessous pour voir le pdf
Organiser les marques pages.

  • Les modules complémentaires
  • Nos astuces
  • Automatisation
  • Autres

Astuces en vrac
visited : permet de changer la couleur des liens visités
Opera :  pour vpn.

Journées contributives à Wikipédia 2018

Voilà un rendez-vous que l’association Arles-Linux ne manque pas depuis 3 ans !

C’est l’association « Mise à Jour » qui est porteur de ce projet de contribution :

« Les partenaires culturels locaux ont choisi de poursuivre l’action en 2018 sur le thème de la navigation de l’antiquité à aujourd’hui. En s’appuyant sur l’exposition temporaire du Musée départemental Arles Antique (Levez l’ancre. Hissez les voiles ! Accastillage et équipement des navires du delta du Rhône à l’époque romaine) et sur les objets des collections du musée comme le Chaland Arles Rhône 3, la thématique de la navigation a permis de créer du lien entre les activités fluviales du passé et du présent. »

Si vous voulez retrouver les contributions des précédentes éditions cliquez sur les images

Cette année Arles-Linux a participé aux 4 journées proposées :

La page du projet « Naviguer sur le Rhône avec Wikipédia » se trouve ici

Les 2 premières journées ont permis de nous rendre dans les installations du Port fluvial d’Arles en zone nord.

L’après-midi de ce jeudi 11 octobre nous avons visité l’expo au Musée de l’Arles Antique « Levez l’ancre, Hissez les voiles! »

La contribution des membres d’Arles-Linux a surtout été de la captation photo qui a été versé sur Wikimédia.

Vous pouvez retrouver les contributions d’un de nos membres sur cette page. Les photos N&B de cette page proviennent d’un contribution du Musée de la Camargue.

Les journées du 23 novembre et du 7 décembre ont été réservées à ajouer de la matière captée lors des 2 premières journées.

Nous espérons qu’une édition 2019 verra le jour.

Friche des anciennes papeteries Etienne à Arles

Le dimanche 7 octobre

Comme vous le savez peut-être, le site industriel arlésien des anciennes papeteries Etienne fait actuellement l’objet d’un projet de requalification par la communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette.

Ce site sera principalement dédié à des activités économiques et il est d’ores et déjà prévu que plusieurs entreprises s’y installent prochainement.

En accord avec la collectivité de nombreuse associations et citoyens se sont mis d’accord pour initier une démarche citoyenne et participative pour réfléchir à de nouveaux usages et de nouvelles activités qui pourraient venir s’implanter sur ce site en dialogue avec le projet initial, dans le respect des contraintes du lieu, mais en ouverture sur la question des communs, de l’individuation, de la créativité, de l’innovation sociale, des usages…

Cette première étape, a commencé par une  rencontre le dimanche 7 octobre à 14h sur le site des papeteries, en parallèle de l’événement festif « The Long Sunday » organisé pour l’ouverture d’ON.

Voici quelques photos de cette après-midi de réflexion :

Fête des possibles 2018

Après le festival Convivencia et l’accueil d’Alternatiba venez fêter la transition!

Un événement annuel organisé par Pays d’Arles en Transition en collaboration avec les impulseurs locaux d’alternatives et le Conseil de développement territorial du Pays d’Arles.

Arles-Linux était présent lors de cette journée de partage et d’échange.

Nous avions rédigé un petit formulaire à destination des autres associations présentes à cette journée pour qu’il puissent formaliser leurs besoins en découvertes, sensibilisation et formation éventuelles.

Nous avons eu plusieurs retours et discussions intéressantes et nous avons liés des contacts qui pourront être utiles à nos partenaires associatifs.

Quelques images de cette journée. (en attendant des photos de meilleure qualité !!!)

Repas de rentrée 2018

Arles-Linux avait convié en ce dimanche 23 septembre 2018 ses adhérents pour un repas convivial que nous avions appelé une saucisses-party en clin d’œil aux installations de machines sous GNU/Linux qui sont nommées install-party.

Nous avons été accueilli dans les locaux de l’association des pêcheurs Arles-Saint Martin de Crau (apascm). Un grand merci à eux.

La journée s’est déroulé dans la détente et la bonne humeur. Comme toujours les absents ont eu tord. Mais on ne fait toujours ce que l’on veut.

Rendez-vous l’année prochaine…..

Journée des Associations 2018

Arles-Linux était présent lors de cette journée du 18 septembre 2018 sur le boulevard des Lices à Arles.

Notre stand était installé au milieu du village Arternatiba (mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale).

Cette journée a été une vraie réussite pour notre stand qui n’a pas désempli de la journée. Dès 11 heures les passants se sont arrêtés pour poser des questions, se renseigner, etc… On sent de plus en plus de personnes qui envisagent de franchir le pas vers l’alternative que propose les Logiciels Libres.

Notre stand à Convivencia

Arles-Linux était présent les 13 et 14 juillet 2018 pendant la semaine Convivencia.

Nous avons tenu un stand sur ces 2 journées.

Nous avons présenté une conférence/débat sur le thème des logiciels libres à 14 heures le 13 juillet.
Malgré un horaire plus propice à la sieste, plusieurs courageux sont venus découvrir ou en savoir plus sur le sujet.
Nous pensons en revoir quelques uns en septembre lors de la réouverture de notre atelier qui se tient à MDVA tous les lundis de 16 h à 20 h.

Sur les 2 jours nous avons eu une fréquentation assez constante de personnes toutes attirés par ces logiciels qui « délivrent » de ce pistage devenus insupportable pour beaucoup.

Quelques photos de ces 2 journées

Convivencia 2018 : Arles-Linux participe à la semaine

Arles-Linux participe au festival Convivencia 2018

Pour voir le programme de la semaine :

Nous serons présent le vendredi 13 juillet :

Conférence-débat
14 h 00
Les logiciels et la culture du libre.
enjeux et fonctionnement : présentation suivie d’un débat sous forme de questions-réponses autour des logiciels libres.

===========

Nous serons là aussi le samedi 14 juillet :

Install party
de 12 à 16 h

Découverte et installation du système. Apportez votre ordinateur !

===========

Nous serons heureux de vous croiser à cette occasion et vous accueillerons avec plaisir sur notre stand.

 

 

 

 

Coventis 2018 : Arles-Linux invité par Montpel’libre

En ce jeudi 12 avril 2018, notre association représentée par 3 de ses membres (Philippe, Olivier et Jean-Pierre) était l’invitée de Montpel’libre lors du salon Coventis.

En 2018, le numérique est à l’honneur !

Aujourd’hui le numérique (fil rouge de cette 7ème édition) bouscule profondément et rapidement l’économie : les usages, les modes de production, le travail et les questions sociales. Des ateliers experts, des rendez-vous networking et des espaces numériques vous permettront aux visiteurs de découvrir les richesses économiques et humaines du secteur de l’ESS.

Tout au long de cette journée, Myriam et Pascal de Montpel’libre ont participé à des conférences :

  • Comment mettre son site en conformité avec le RGPD, exemple de MUTAC : (lien vers la vidéo)
    • Géraldine Lapierre Responsable Webmarcketing Mutac
    • Myriam Criquet Référente Droit et Management Libre Montpel’libre
  • Cette année, c’est décidé, je passe au libre : (lien vers la vidéo)
    • Myriam Criquet Référente Droit et Management Libre Montpel’libre
    • Pascal Arnoux Président Montpel’libre

Arles-Linux tenait, sur le stand de Montpel’libre, un atelier de présentation et de découverte des Logiciels Libres.

La fréquentation du salon a été conséquente et de nombreux contacts on pu être pris par Montpel’libre au cours de cette journée.

Voici quelques photos :