Dolibarr

kspreadPour disposer d’un outil de gestion pour votre association ou petite entreprise, Dolibarr est tout indiqué et facile à installer.

Quoi que à bien y regarder il y a quelques petites embuches à contourner.

Il faut tout d’abord disposer d’un serveur web en local :

Puis il faut avoir intallé Mariadb pour gérer la base de données.

Installer Dolibarr

Si vous avez réussi jusque là vous devriez arriver à configurer le reste de l’installation. Je vous guide

Rendez-vous sur le site de Dolibarr et télécharger l’archive : dolibarr-3.6.2.zip (version dispo en mars 2015)

Transferrez l’archive sur le serveur dans le répertoire : /var/www/html

Je présupose que vous avez créé un répertoire « dolibarr », que vous avez créé l’hôte virtuel.

Extraire l’archive

Il faut dézipper l’archive. Comme je j’avais pas installé l’utilitaire, un petit coup de yum :

# yum install unzip

puis

# unzip dolibarr-3.6.2.zip

Le désarchivage crée un répertoire. Nous nous déplaçons à l’intérieur :

# cd dolibarr-3.6.2

Il faut déplacer le contenu vers le répertoire de l’hôte virtuel :

# mv * ../dolibarr

On supprime le répertoire vide ainsi que l’archive

# rmdir dolibarr-3.6.2
# rm dolibarr-3.6.2.zip

Lire le fichier README-FR

Nous allons lire le fichier README-FR.md pour savoir les indications à suivre pour une installation sans difficulté.

## INSTALLER DOLIBARR

Si vous avez déjà installé un serveur Web avec PHP et une base de donnée (Mysql),
vous pouvez installer Dolibarr avec cette version de la manière suivante:

– Copier le répertoire « dolibarr » et son contenu dans la racine de votre serveur
web, ou bien copier le répertoire sur le serveur et configurer ce serveur pour
utiliser « dolibarr/htdocs » comme racine d’un nouveau virtual host (ce second
choix requiert des compétences et habilitations en administration du serveur
web).

Créer un fichier vide « htdocs/conf/conf.php » et attribuer les permissions
en lecture et écriture pour le user du serveur web (les permissions en
écriture seront supprimées une fois l’installation terminée).

– Depuis votre navigateur, appeler la page « install/ » de dolibarr. L’url dépend
du choix fait à la première etape:
http://localhost/dolibarr/htdocs/install/
ou
http://yourdolibarrvirtualhost/install/

Créer le fichier conf.php

Nous allons donc créer le fichier vide :

# cd /htdocs/conf/

# touch conf.php

# chmod 0666 conf.php

Créer la base avec Mariadb

Pour ma part je préfère créer la base de donnée directement avec mariadb

# mysql -u root -p
Enter password:
Welcome to the MariaDB monitor.
...
MariaDB [(none)]>

puis

MariaDB [(none)]> use mysql;
Database changed

Créer la nouvelle base de données

mysql> create database dolibarr;

Puis on ferme mariadb

mysql> quit;

Lancer l’installation de Dolibarr

A partir d’un navigateur, entrez l’adresse de votre hôte virtuel comme ceci :

http://dolibarr.monserveur/htdocs

A partir de la il suffit de suivre les indications .

Le seul point délicat est le nom du propiétaire de la base.

Voici la première fenêtre qui m’a fait hésiter (je suis un peu mou du cerveau, certaines fois)

mdp

  • Le premier identifiant sera celui du de l’administrateur de Dolibarr
  • En dessous son mot de passe. Bien cocher la case Créer le propriétaire.
  • Plus bas on nous demande à nouveau un mot de passe. Il s’agit du créateur du serveur de base de donnée : ici root avec le mot de passe que j’avais choisi à ce moment là.

Etape suivante :

mdp2

Il nous est demandé à nouveau ici de nommer l’administrateur de Dolibarr et de mettre le mot de passe.

Ensuite il faut un peu de patience, et enfin nous pouvons nous connecter.

Consignes de sécurité

Mais avant cela il ne faut pas oublier les consignes de sécurité : Le fichier de configuraition conf.php contient tout un tas de paramètre lisible qu’il vaut mieux rendre innacessible.

# chmod 0400 conf.php
-r-------- 1 apache apache 1,6K 30 mars 01:38 conf.php

Deuxième précaution créer le fichier install.lock

touch /var/www/html/dolibarr/documents/install.lock
# chmod 0444 install.lock
-r--r--r-- 1 apache apache 0 30 mars 01:41 install.lock

Ensuite tout ce passe pour le mieux pendant le paramétrage assez complexe de Dolibarr, jusqu’au moment où l’on veut créer des pdf.

Création des pdf

Nous tombons sur un message d’erreur :
TCPDF ERROR: TCPDF requires the Imagick or GD extension to handle PNG images with alpha channel.

Dans le site : Howtoforge

Il est indiqué

In the next step I will install some common PHP modules that are required by CMS Systems like WordPress, Joomla and Drupal:

Je suis donc le conseil et j’envoie un petit coup de yum :

 # yum -y install php-gd php-ldap php-odbc php-pear php-xml php-xmlrpc php-mbstring php-snmp php-soap curl curl-devel

Puis

 # systemctl reload httpd

Et ça marche.

Publicités